« Yamas et Niyamas »: les leçons de vie du yoga appliquées sur le tapis | « Yamas et Niyamas »: Yoga’s moral principles applied on your mat

 
 

The general graze for asanas (postures) sometimes hides the true spirit of yoga. Yoga takes root at the heart of a whole philosophy. Its principal aim is to let go of any suffering, aiming for inner peace. Ethical and moral codes in yoga are called « Yamas » et « Niyamas ». They are the key to opening and developing a spiritual path. Those ethical rules lead to self-knowledge and community skills, orienting someone’s path to a transformed daily life.

L’engouement général que suscitent les asanas (postures), dissimule parfois le véritable esprit du yoga. Le yoga prend racine au coeur d’une philosophie, dont le but principal est de se libérer de la souffrance, en atteignant la paix intérieure. Les codes moraux et éthiques du yoga, appelés « Yamas » et « Niyamas », sont les clés qui ouvrent la voie vers le développement spirituel. Ces quelques règles de conduite qui mènent à la connaissance de soi et au vivre-ensemble ont le pouvoir de transformer notre quotidien.

 
 

Yamas and Niyamas are two out of the eight branches of Pantanjali’s Yoga-Sutras. On the one side we have five principles highlighting our relationship to others (Yamas), and on the other side we have five principles related to our relationship to ourselves (Niyamas). 

The five Yamas or observation about others are: Ahimsa (non-violence); Satya (truth); Asteya (non stealing); Brahmacharya (moderation); Aparigraha (non possessiveness)

 

The five Niyamas or observations about ourselves are: Saucha (purity); Santosha (contentement); Tapas (perseverance); Swadhyaya (study of self and sacred texts); Ishwara-pranidhana (commitment to the lord).

Those principles represent the nature of a person practicing yoga. Even during the asanas, the yogi(ni) needs to pay attention to applying those Yamas and Niyamas. I invite you to discover how to integrate those philosophical principals to your practice on the mat.

Les Yamas et Niyamas représentent deux des huit branches qui constituent le yoga, selon les Yoga-Sutras. D’un côté, nous avons cinq principes qui éclairent le rapport aux autres (Yamas), de l’autre, cinq principes posés dans le rapport à soi (Niyamas). 

Les cinq Yamas ou observances envers les autres, sont: Ahimsa (la non-violence); Satya (la vérité); Asteya (ne pas voler); Brahmacharya (la modération); Aparigraha (le non-attachement).

Les cinq Niyamas ou observances par rapport à soi même, sont: Saucha (la pureté); Santosha (le contentement); Tapas (la persévérance); Swadhyaya (l’étude du soi et des écritures sacrées); Ishwara-pranidhana (l’abandon au divin).

Ces principes sont la nature même de la personne pratiquant le Yoga. Même lors des asanas, le ou la yogi(ni) veille à appliquer les Yamas et Niyamas

Je vous invite à découvrir comment intégrer ces principes philosophiques au sein même de votre pratique sur le tapis.

 
 
 
 

YAMAS:

« Ahimsa »

Non-violence, or non-injury, (absence of prejudice), reflects the refusal to do violence to reality. While practicing asanas, this Yama invites your practice to accept what is. For example, you are sitting with crossed legs and you pull yourself forward with force to go deeper. This will lead you to injure yourself because your body is not yet ready to go where you are willing to go. Thanks to a slow and deep breath, your body will naturally find the posture and find comfort in it.

 

« Satya »

Truth. It means what concerns you, what determines your authenticity. Ego has a tendency to pull you away from it. This happens when you only show your strengths and hide your weakest points. On your mat, you can practice Satya, once you have assimilated and integrated Ahimsa. Once you go out of the representation and you accept yourself the way you are, you are not doing the posture rather you let yourself be the posture.

« Asteya »

Non stealing can be linked to the refusal to possess what cannot be possessed. In your practice, it represents the fact to not jump into a posture before mastering the previous one. Each thing is to be deserved with time.

« Brahmacharya »

Moderation or withdrawal from the senses is an invitation to turn inwards. This Yama can be understood as the control of attention and energy. Working on your concentration (dharana) during the postures, the energy (prana) is canalized and wisely spent. It is also the quality of postures rather than the quantity that matters.

« Aparigraha »

Non possessiveness is the Yama freeing you from suffering. Detaching ourselves from our desires, thoughts, emotions, objects, etc, leads us to free ourselves from aches and pains those may cause. When you are in a posture, install yourselves into Aparigraha and let go! Breathing can help you to surrender into this posture: with each exhale relax your body and mind to let go from anything you are holding on to.

 

NIYAMAS

« Saucha »

Purity of the mental and physical body is one of the most important principles of yoga. Thanks to the detoxifying benefits of the asanas and pranayamas (breathing exercises), the practionner cleans his different body layers. Certain asanas and pranayamas stimulate the organs and remove toxins which hamper the physical body. Other work more on concentration and alignment, leading to an uncluttered mental body.

 

« Santosha »

Contentment is the key to the biggest happiness. Annihilation of the ego offers liberation from any desire and excitement about the future. Accepting the present and what it has to offer is the positive attitude to adopt in your day-to-day life, as well as on your mat. While practicing, try finding pleasure into the posture, savour it fully, however hard it may be.

« Tapas »

 

Perseverance is at the heart of yoga practice. Regularity and consistency are the two main learning goals of this discipline. Practicing is the only secret to surpass the ego, discover your own inner truth and live as the authentic being you are.

« Swadhyaya »

 

Study of self, or self-reflection can be found in any activity! When you start observing your behaviours, your preferences, your emotions or thoughts, you are practicing Svadhyaya. While doing your asanas you are constantly brought back to this introspection. Listening to our inner selves allows detachment from outside distractions and makes it easier to enter meditation.

 

« Ishwara-pranidhana »

Commitment de the lord is the essence of the other. In a constant and regular practice, you realize, every step of the way that every one of your actions are led by a superior and divine power. Liberating yourself from the influencing “I” and “me” you will find your true nature and your union to this highly spiritual essence. This Niyama teaches to detach yourself from physical performance, channeling to something bigger than the self.

YAMAS:

« Ahimsa »

La non-violence, ou non-injury, en anglais (l’absence de préjudice), traduit le refus de faire violence au réel. Dans la pratique des asanas, ce Yamas invite le pratiquant à accepter ce qui est. Par exemple, vous êtes en pince assise, et vous vous tirez avec force vers l’avant pour pousser plus loin, vous blessez votre corps qui n’est pas encore prêt à aller là où vous le souhaitez. C’est grâce à une respiration lente et profonde, que le corps entrera naturellement dans la posture et y trouvera son confort et sa justesse.

« Satya »

La vérité, dans ce cas, concerne celle qui vous est propre et détermine votre authenticité. L’ego a tendance à vous en éloigner, ce qui arrive lorsque vous ne dévoilez que vos points forts et que vous cachez vos fragilités. Sur le tapis, vous pouvez pratiquer Satya, une fois que vous avez assimilé Ahimsa. Lorsque vous sortez de la représentation et que vous vous accueillez tel que vous êtes, vous ne faites plus la posture, mais vous la laissez être.

« Asteya »

L’interdiction de voler peut s’apparenter au refus de s’approprier ce que l’on ne peut pas posséder. Dans la pratique, cela s’illustre par le fait de ne pas se précipiter dans une posture, avant de maîtriser la précédente. Chaque chose se mérite et s’acquiert en temps voulu.

« Brahmacharya »

La modération, ou l’extinction des sens, est une invitation à se tourner vers l’intérieur. Ce Yamas peut être compris comme le contrôle de l’attention et de l’énergie. En travaillant la concentration (dharana), pendant les postures, l’énergie (prana) est canalisée et dépensée intelligemment. C’est également la qualité des postures qui compte, et non la quantité. 

« Aparigraha »

Le non-attachement est le Yamas qui libère de la souffrance. Se détacher des désirs, des tourments, des pensées, des émotions, des objets, etc, délivre des maux causés par ceux-ci. Lorsque vous adoptez une posture, installez-vous dans Aparigraha et lâchez prise! La respiration peut vous aider à vous abandonner dans la posture: à chaque expiration, détendez le corps et le mental, en vous débarrassant de tout ce que vous retenez.

NIYAMAS

« Saucha »

La pureté du corps physique et mental est un des plus importants principes du Yoga. Grâce aux effets détoxifiants des asanas et des pranayamas (exercices de repiration), le pratiquant nettoie ses différents corps. Certains asanas et pranayamas stimulent les organes et chassent les toxines qui encombrent le corps physique, d’autres travaillent davantage sur la concentration et l’alignement du pratiquant, ce qui mène à une épure du corps mental.

« Santosha »

Le contentement de soi est la clé du plus grand des bonheurs. L’annihilation de l’ego permet au pratiquant de se réjouir de ce qui lui arrive, libéré de tout désir. Être dans l’acceptation du présent et de ce qu’il offre, est l’attitude positive à adopter au quotidien, ainsi que sur le tapis. Lorsque vous pratiquez, trouvez du plaisir dans la posture et savourez-la pleinement, aussi difficile soit-elle.

« Tapas »

La persévérance est au coeur de la pratique du Yoga. La régularité et l’assiduité sont les apprentissages maîtres de cette discipline. La pratique est l’unique secret pour dépasser l’ego, découvrir votre propre vérité et vivre l’être authentique que vous êtes. 

« Swadhyaya »

L’étude du soi, ou l’auto-analyse, peut se retrouver au sein de toute activité! Lorsque vous observez votre comportement, vos inclinations, vos émotions ou vos pensées, vous pratiquez Svadhyaya. Dans la réalisation de vos asanas, vous êtes, sans cesse, rappelé vers cette introspection. L’écoute intérieure permet de se détacher des distractions extérieures et d’entrer plus facilement en méditation.

« Ishwara-pranidhana »

L’abandon au divin est le fruit de la pratique de tous les autres Yamas et Niyamas. Dans une pratique constante, vous prenez, petit à petit, conscience que chacune de vos actions repose en une puissance supérieure et divine. En vous libérant de l’emprise du « je » et du « moi », vous découvrez votre réelle nature et votre union à cette essence hautement spirituelle. Ce Niyamas apprend à se détacher de la performance physique, en se reliant à plus grand que soi. 

 
 
 
 

That is the true meaning of the word “Yoga” itself: Union of the self with the universe.

Voilà le sens même du mot « Yoga »: l’union intérieure du soi au tout.